A qui puis-je envoyer ma newsletter ?

A qui puis-je envoyer ma newsletter

1 novembre 2015

Voici une question quasi systématique au moment de la mise en place d’un système de newsletter.

Au moment de démarrer une nouvelle installation pour un client je lui demande bien entendu sa liste d’adresses e-mail. Quand on vient de démarrer une activité cette liste n’est pas encore très longue donc ces derniers ont tendance à rajouter qui bon leur semble. Voire pire, ils achètent des listes de prospects ou font des diffusions en masse.

Oui mais voilà, on ne peut pas faire n’importe quoi et puis de toute façon ce n’est pas réellement intéressant.

Petite piqûre de rappel : la législation. Ben oui il y a bien une loi qui détermine à qui et comment vous pouvez envoyer votre newsletter ! D’abord au niveau européen, ensuite chaque pays a pu y rajouter sa petite touche perso. Et en ce qui concerne la France  :

  • Il est interdit d’envoyer vos emails publicitaires/promotionnels/marketing/mailing et newsletters, peu importe comment vous les appelez, à des particuliers sans leur consentement (RGPD). Soit ils optent eux-mêmes pour votre newsletter en s’inscrivant, soit vous leur avez demandé directement (et ce sera à vous de le prouver en cas de plainte).

Exemple pratique : vous êtes coach et vous voulez promouvoir vos services via une newsletter. Vous ne pouvez pas envoyer celle-ci à tous vos contacts privés, vos voisins, collègues, amis de vos amis etc. Vous pourriez par contre envoyer un email individuel à tous les hôpitaux et centres sociaux de votre région.

Que dit la loi également au niveau du contenu ?

Cela va peut-être vous sembler évident mais tout le monde ne le fait pas encore : vous êtes obligé de mentionner clairement qui vous êtes (nom commercial + adresse) et d’avoir un lien de désinscription visible.
Et dans le cas d’une désinscription, vous avez également l’obligation de le faire dans un délai raisonnable, de le confirmer à l’abonné, et bien sûr de ne plus jamais envoyer de courriel à celui-ci !

Revenons maintenant aux achats de listes de prospects et les diffusions en masse.

ARRÊTEZ !

Premièrement cette liste risque de contenir des adresses de particuliers donc là aïe attention aux plaintes… Vous encourez une peine pénale qui peut aller jusqu’à 50.000 € d’amende ! x2 si en plus vous êtes de mauvaise foi. Et jusqu’à 75.000 € en France si en plus vous y avez mis du porno (c’est toujours bon à savoir, on ne sait jamais..).

Deuxièmement, faire de la diffusion en masse cela équivaut à crier votre pub au milieu d’un hall de gare bondé : s’il y en a 2 qui se retournent vous avez de la chance !

Si vous souhaitez vraiment trouver vos clients sur le web, via entre autres un système de newsletter, la règle d’or est d’abord d’analyser avec qui vous voulez travailler.
Déterminez une clientèle cible, écrivez ensuite uniquement pour elle. Plus votre cible est précise, plus vos messages seront personnalisés et plus vous les toucherez. C’est aussi simple que ça.

En conclusion : il vaut mieux commencer avec 10 abonnés de qualité qu’avec 100 contacts qui de toute façon n’achèteront probablement jamais vos services ou produits et qui en plus saboteront vos statistiques au passage. Et si vous avez de l’argent à investir, investissez-le plutôt dans un encadrement de marketing, de coaching ou de publicités payantes, cela vous rapportera beaucoup plus.

En savoir plus sur la RGPD : cliquez ici.

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *