7 astuces pour écrire de meilleures newsletters

7 astuces pour écrire de meilleures Newsletters

1 novembre 2016

Je ne sais pas vous mais moi j’adore quand les abonnés répondent à mes newsletters.
Et cela arrive souvent, voire systématiquement, même lorsque j’envoie une promo !

Mais pourquoi cela arrive-t-il donc ?

Parce que le contenu était bon, intéressant, oui mais… cela demande néanmoins quelques ingrédients en plus.

Alors juste pour vous, j’ai décidé de vous faire une liste de 7 astuces pour écrire de meilleures newsletters, celles auxquelles ils auront envie de répondre.

1. Soyez authentique

Le genre de questions qui me revient souvent c’est « quel ton dois-je employer ? » « tu ou vous ? » etc. J’ai toujours trouvé ces questions bizarres, quand vous parlez à quelqu’un vous ne réfléchissez pas à ce genre de choses, vous êtes vous-même et spontané. Et c’est exactement comme ça que vous devez écrire, sans chichis ni de phrases pompeuses que vous n’utiliseriez jamais à l’oral.

2. Soyez claire et précis

Ça a l’air anodin comme remarque et pourtant… Je reçois parfois des newsletters qui n’ont ni queue ni tête, qui tournent autour du pot, ou dans lesquelles le message n’est pas clair. Allez-y donc droit au but, les lecteurs sont souvent pressés et apprécient les gens directs au discours fluide et limpide.

3. Un seul sujet svp

Je ne sais pas combien de fois je dois encore le dire, jusqu’à la fin de mes jours sans doute ! Trop d’info tue l’info et dans une newsletter vous êtes sensé attendre une chose bien précise du lecteur, une action. Si vous parlez de 3 ou 4 choses à la fois, trop d’actions sont demandées, rien ne se passe ou à peine. Parlez d’un seul sujet afin que le lecteur ait une chance de se concentrer sur celui-ci svp.

4. Soyez lisible

Là encore, je sais que certaines vont se dire « baaaah ouais ! ». Et à moi de répéter : et pourtant… La lisibilité c’est aussi arrêter de mettre toutes les couleurs de l’arc-en-ciel dans vos newsletters, d’écrire en vert ou rose, ou pire en italique et/ou en petits caractères. Rien de plus fatigant pour le lecteur qui vous fuira désormais. Ce n’est pas pour rien si les bouquins sont écrits en noir sur fond blanc depuis toujours.

5. Soyez généreux

Il est important de prendre soin de ses lecteurs et d’avoir toujours en tête de leur apporter quelque chose. Quelque chose dont ils ont besoin, qui va réellement les aider. Même si vous parlez de votre dernier article de blog, présentez-le comme un cadeau. Une autre manière d’être généreux aussi c’est de partager avec eux un moment de votre vie, une anecdote personnelle. Comme on le ferait avec quelqu’un de proche.

6. Ne parlez pas de newsletters !

Quand on rédige une newsletter, on est tellement concentrée sur son contenu et/ou la technique que l’on oublie souvent de se mettre à la place du lecteur. Connaissez-vous quelqu’un qui a déjà dit « moi j’adore recevoir plein de newsletters tous les jours dans ma boîte mail » ? Tant que vous n’avez pas rencontré cet extra-terrestre, de grâce arrêtez de mettre en grand en haut de celle-ci :
NEWSLETTER #1354
Ou autre variante
NEWSLETTER DE NOVEMBRE 2016
Pas la peine de leur rappeler en pleine figure qu’ils sont en train de lire un truc qu’ils n’aiment pas…

7. Oubliez les titres

Dans newsletter il y a letter, même ceux qui détestent l’anglais ne pourront pas dire qu’ils ne comprennent pas… Donc pour rappel : c’est une lettre ! Si vous voulez vraiment établir un contact humain avec vos lecteurs, il est temps de leur écrire de vraies lettres et de ne plus mettre un gros titre en haut de celles-ci. Cela vaut notamment pour les salutations donc pas de :
BONJOUR TOILÀLABONNÉ, blablabla blablabla…
(Vous faites même un strike si en plus vous utilisez une couleur flahsy 😉
Dans le cas contraire, votre newsletter ressemblera à un article de journal, ce qui est nettement moins intimiste.

8. Bonus

J’ai failli oublier : on ne s’adresse qu’à 1 seule personne dans une newsletter ! Je vois encore trop souvent des newsletters « au pluriel » et ça non plus je n’ai jamais compris. À votre avis, ils sont combien derrière l’ordi en train de lire votre petite dernière… ? Car même si vous envoyez celles-ci à des entreprises, ce sera toujours 1 personne qui recevra votre message, le lira et le transfèrera si besoin.

Posez-vous également la question si vous avez vous aussi un jour répondu à une newsletter ? Si oui, quelle en était la raison ? Cela vous donnera d’autres idées…

N’hésitez d’ailleurs pas à nous les partager ci-dessous ou à faire vos commentaires; et pour ceux qui ont reçu leurs premières réponses, à partager leur joie ! Je ne m’en lasse pas…

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *